Idée de scénario "réfugié"

But: regarder la forteresse et s'inspirer des interviews pour rendre celle-ci véridique, vraisemblable et mieux piéger le spectacteur.

Thème de base

Interview d'un réfugié dans un centre d'asile, le réfugié n'a pas l'air franchement africain, mais doit donner l'impression "pas Suisse". Le centre pourrait être Suisse (c'est l'idée qu'on doit donner au début, mais ce n'est pas le cas). Il faut que dans l'esprit du spectateur il soit évident que c'est de nos jours et que le réfugié n'est pas suisse, mais cherche l'asile en suisse, jusqu'au moment de la révélation.

Révélation
  • le réfugié est un suisse (réfugié climatique, accident nucléaire, conditions économiques, droits de base, ...) et se voit refuser l'asile dans un autre pays.

Moment fort
  • le passeport suisse qui ne vaut rien, ou même part à la poubelle, car "sans valeur ici". Ou tombe sur la table.

Objectif
  • créer un lien fort, voire une mise en abîme sur soi pour le spectateur, qui doit peut-être au début s'identifier avec l'interrogateur (ou un spectateur passif), et à la fin doit s'identifier avec le réfugié

Titres de travail
  • Réfugié, Une terre d'asile, terre d'asile, Exode, L'Exode.

Stravinsky/définition des personnages hors cadre/Actor studio

Alex, le réfugié
  • qui est-il ?
    • Suisse, un peu typé latino
    • avant la catastrophe, gérant d'une Migros dans une région riche de Suisse (à Genève)
    • suite à la catastrophe, la plus grande partie du pays est inhabitable, est parti pour une des régions pauvres moins touchées (Cortaillod) mais n'a plus retrouvé de travail
    • a survécu, lui et sa famille, grâce à des petits boulots, et à l'aide humanitaire
    • son frère est parti dans les Alpes, mais il n'a plus eu de nouvelles, les témoignages des personnes fuyant ces régions surpeuplées indiquent que la situation est encore pire là-bas
    • il a fui le pays avec ses enfants et sa femme pour l'est de l'Europe (Slovénie), car la catastrophe a touché une grande partie de l'ouest de l'Europe
    • des amis l'ont préparé pour cette séance

Julia
  • fonctionnaire en Slovénie, bien rodée, a de la bouteille
  • la Slovénie a été bien moins touchée que l'ouest de l'Europe, mais croule sous les réfugiés de nombreux pays de l'ouest
  • la catastrophe s'est produite il y a 2 ans, il y a eu pas mal de réfugiés suisses
  • les réfugiés suisses sont en général très exigeants et peu flexibles, elle préfère les autres pays, en particulier voisins
  • la Slovénie a une convention avec l'Italie: pourquoi les réfugiés suisses ne vont pas demander l'asile en Italie, qui a certes des difficultés, mais qui est plus près.

Détails

Il s'agit d'une audition visant à donner ou non l'asile, la décision n'est pas forcément immédiate.

Hors caméra:
  • Alex explique sa situation avec force détails

En caméra:

  • Julia, élégante, derrière son ordinateur ou son dossier, dans un lieu indéterminé, auditionne un homme, la trentaine, de type plutôt méditerranéen (mais sans forcer, voir la chute)
    • 5-10 secondes de silence lourd (caméra sur Julia, compulse le dossier attentivement, soupir de fonctionnaire slovène; contre-champ sur Alex, regarde attentivement Julia, il essaie de deviner sa réponse, stress apparent)

  • Julia - Pour quelle raison êtes-vous venu dans notre pays plutôt qu'un autre plus proche de chez vous ?
  • Alex - (s'attendait à cette question) Les pays voisins croulent sous les réfugiés, les conditions sont difficiles et il faut attendre des mois, des amis m'ont dit que vous acceptiez encore des réfugiés et que les conditions sont convenables [ Julia l'interrompt ] par rapport à ce que d'autres m'ont dit
  • Julia - Oui, je sais que nos conditions sont bonnes, donc très convoitées. Ce que je veux entendre c'est la vraie raison pourquoi vous êtes venu ici.
  • Alex - (il ne sait plus quoi dire, tente de justifier) mes enfants, ... ma femme, ..., ..., un travail
  • Julia - (froide) L'Italie accepte encore des réfugiés, pourquoi ne pas être allé là-bas ?
  • Alex - (excédé) Mais vous savez bien quelles sont les conditions là-bas, vous regardez les infos: avec une famille, mes enfants, c'est impossible.
  • Julia - (froide) Nos rapports nous indiquent que la situation s'est grandement améliorée dans votre pays, vous êtes un migrant économique, pas un réfugié.
  • Alex - (choqué) Avec toute l'industrie détruite, la plus grande partie du pays incultivable, c'est la famine chez nous. Mon frère [ Julia l'interrompt ]
  • Julia - (froide, absente, lisant ses notes) Non, selon nos critères, vous êtes un migrant économique. Vous pouvez rester ici pendant 3 mois, pas plus, ensuite vous devrez quitter notre pays.
  • Alex -
  • Julia - ()
  • ...

  • On voit Alex partir et jeter son passeport suisse dans une poubelle. (message: dans cette situation il vaut mieux être apatride que suisse)
  • alternative: Julia observe son dossier, ou note "préavis: refus", on a le temps de voir la photocopie de carte d'identité suisse, le referme et le pose sur une grande pile.
  • ou: dépose le dossier sur la pile "suisse".

  • l'atmosphère doit être lourde et pesante, mais donner l'impression au spectacteur que peut-être l'histoire racontée par l'homme est inventée, fausse, réfugié économique, etc.

  • le réfugié raconte les persécutions subies: la plupart des média ont licencié, un parti extrémiste a pris le pouvoir, assassiné les représentants politiques, contrôle les places de travail; l'économie est en grandes difficutés.

  • (p.ex. chute à la fin: elle classe le passeport dans le dossier: ou si on veut en rajouter il est périmé, ça ne vaut rien ici, ou elle le prend et dit qqch du genre "mais bon, ça ne prouve rien"), ou tombe sur la table, etc.

Questions ouvertes

  • en option, on pourrait aussi avoir l'interrogateur qui est de type "non suisse", et on pense au début que c'est lui le réfugié jusqu'à ce qu'il s'assoie, mais cela brouillerait peut-être trop les cartes, de plus cela est un peu trop cliché

  • dans quelle langue se passe l'interrogatoire ?

  • lieux: abri anti-atomique d'une commune, sous-sol de la HE-Arc, local EPI "nettoyé", bureau standard d'une entreprise sans âme, etc.
    • option: tournage à la Ferme Matile avec des réfugiés comme acteurs ?

  • temps: intemporel, passé, actuel, avenir ?

Organisation

Lieux

  • local EPI, filmer contre le mur, ajouter classeurs, un peu de travail de décoration.

Casting

premier jet:

  • l'interrogatrice: Lucia
    • alternatives
      • Pascal (son fort accent du haut n'est pas un problème, surtout si on tourne en anglais approximatif)
      • évt. la dame qui jouait la RH dans Noir, Blanc, Rouge.
  • le réfugié: Daniel (est suffisamment méditérranéen pour faire illusion :->)

Idée: on peut tourner un prototype, puis si le résultat plaît, retourner avec un casting.

Format

  • film court, max 7 minutes
  • 16:9
  • post-prod: tirant vers le bleu-gris (style scènes de la caserne de Neutre)

Plans

  • l'arrivée
  • le bureau imposant et l'interrogateur
  • l'interrogatoire
  • les papiers
  • ça ne vaut rien ici.

1er plan

Le réfugié/demandeur d'asile, un homme légèrement typé du sud, mais sans excès, la trentaine ou un peu plus, raconte les exactions que lui et sa famille ont subi dans son pays. Le pays n'est jamais mentionné, et aucun indice permettant de le situer ne devrait être donné. L'homme parle avec un accent neutre.

Mouvement de caméra: plan américain (?), puis on éloigne la caméra et/ou fait un zoom (évt. avec un effet de malaise Kubrick), on découvre progressivement un abri anti-atomique classique, puis l'épaule d'un deuxième personnage, une femme.

2e plan

De dos, la femme prend acte de ce que le réfugié dit, mais doit minimiser systématiquement, puis vient le jugement final: votre pays n'est pas sur la liste des pays considérés comme non sûrs.

3e plan

La femme ferme le dossier, le déplace sur une petite table à sa droite. Un passeport suisse déchiré/troué apparaît. Evt. effet de zoom où on voit en arrière plan net l'homme, puis le passeport qui tombe et apparaît.

Tournage

Equipe
  • direction: Marc
  • scénario: Marc + qui veut contribuer
  • caméra: Marc, avec si possible Sylvain ou Alexis pour les conseils
  • son: à trouver
  • éclairage: à trouver
  • lieux: Marc, et qui veut bien m'aider
  • catering: Marc
  • script: à trouver
  • montage: Marc (sur kdenlive, logiciel libre) avec collaboration p.ex. avec Alexis ou qui veut bien voir si ce logiciel vaut la peine (montage par réseau possible :->)

Matériel
  • ma caméra 700D
  • trépied EPI
  • éclairages EPI
  • perche son EPI

Musique originale

Quelque chose à la contrebasse, style Lala la la la la la la la lo. Licence libre.

Références

  • clin d'oeil du jour d'après: The Day After Tomorrow 1:40 quand les USAiens se réfugient au Mexique (alors que c'est le flot contraire d'habitude)
  • La Forteresse 13:33 et aussi Vol spécial la scène avec le policier vaudois face à l'Africain (l'Africain dit "un jour ça se retournera" ou qqch comme ça)
  • journée des réfugiés

-- MarcSCHAEFER - 14 Mar 2015
Topic revision: r7 - 28 Feb 2016, MarcSCHAEFER
 

Copyright © by the contributing authors. All material on this collaboration platform is the property of the contributing authors.
Ideas, requests, problems regarding Foswiki? Send feedback